flora banks émily barr casterman les mots d'arva
Chroniques livresques, Coup de coeur

Flora Banks – Emily Barr

flora banks émily barr casterman les mots d'arva

 

coup de coeur

RÉSUMÉ

DIX
L’âge que j’avais quand mon cerveau s’est détraqué.
HUIT
Années de validité de mon passeport.
SIX
Le nombre de personnes qui me cherchent au Spitzberg, dans l’Arctique.
QUATRE
L’âge auquel j’ai rencontré ma meilleure amie.
Je ne dois plus jamais l’appeler, ni lui envoyer de SMS.
DEUX
Deux cailloux noirs. L’un m’appartient, l’autre est à Drake.
Je le rejoindrai, où qu’il soit.
UN
Un souvenir. C’est tout ce qu’il me reste.
Le livre que vous n’oublierez jamais.

L’HISTOIRE

Comment dire assez sans trop en dire ? Ce livre est une véritable pépite, un petit bijou qu’il faut prendre le temps d’apprivoiser pour pouvoir en comprendre l’immense portée.

Dans ce roman plutôt destiné aux jeunes adultes et adolescents, nous assistons à la vie de Flora, une jeune fille qui souffre d’amnésie antérograde. Amégradoquoi ? Pour faire simple, sa mémoire se détraque toutes les deux ou trois heures, et elle se retrouve avec l’esprit d’une fillette de 10 ans, alors qu’elle en a 17. Comment vivre une adolescence normale en étant obligée de tout réapprendre plusieurs fois par jour ? Flora a ses techniques. Sur ses bras, on peut lire « Je suis Flora, j’ai 17 ans » et autres mémos. Sous son lit, on trouvera un carnet intitulé « La vie de Flora », à lire quand elle est perdue. Uniquement des astuces pour contrer ses pertes de mémoire, mais aucune réelle solution.

Jusqu’à cette fameuse nuit durant laquelle Flora embrasse un garçon. Drake. Et, miracle, elle se souvient de ce baiser le lendemain, et le jour suivant. Et si Drake était ce remède qu’elle attendait depuis des années ? Se cramponnant à cet espoir, Flora n’a qu’une idée en tête : rejoindre ce garçon en Arctique. S’en suit alors une aventure phénoménale où se mêlent stress, incompréhension, découvertes, amitié, déception et espoir, jusqu’au dénouement final (qui m’a retourné le crâne).

LE POINT POSITIF

Ce qui rend ce récit si particulier, c’est la narration. L’auteure a choisi d’utiliser le présent et la première personne du singulier pour rendre compte au mieux des déboires que vit Flora à cause de sa mémoire vacillante. Cela a pour effet d’ancrer le récit dans la tête de l’héroïne, dans tous les sens du terme : on ne connait que le point de vue de Flora sur le monde extérieur et, toutes les deux pages, le lecteur redécouvre en même temps que la narratrice qui elle est, d’où elle vient et ce qu’elle cherche. Si cela peut désarmer certains lecteurs, j’ai adoré le fait que ce livre me perde, me déstabilise. Car c’est ça que j’attends de la lecture.

J’ai pu lire dans certaines chroniques qu’on ne pouvait pas considérer Flora Banks comme un thriller psychologique. Pour moi, c’en est un des plus justes et francs que je n’ai jamais lu. Le terme « thriller » vient de l’anglais « thrill » qui signifie frémir. Et j’ai frémi en lisant ce livre, la tension narrative était palpable et l’intrigue nous tient en haleine jusqu’au bout. C’est un thriller ! Nah 😛

LE POINT NÉGATIF

Je n’ai pas trouvé énormément de points négatifs à ce livre que j’ai dévoré. Si je devais vraiment en sortir un, je dirais que la fin arrive un peu trop rapidement. On n’a pas vraiment le temps de suivre le déroulement que déjà la dernière page se tourne, laissant une petite impression d’inachevé. Mais ceci est complètement subjectif, étant donné que je fais partie des lecteurs qui ne supportent pas les fins ouvertes et préfèrent les épilogues clairs (c’est un peu comme quand un morceau de musique se termine en une diminution progressive du volume.. on n’aura jamais accès à ce que les musiciens ont continué de jouer et c’est.. F R U S T R A N T ^^)

EN BREF

Flora Banks est une quête de soi formidable, une histoire touchante et juste. Flora est frêle et forte, exaspérante et attachante, naïve et terriblement intelligente.. Un livre intriguant à mettre entre beaucoup de mains !

flora banks.PNG

Vous l’avez lu ? Il vous a plu ? 🙂

Je souris. Je ne parle à personne. Je me contente de respirer, de regarder et d’exister. C’est l’Arctique. Je suis là. Ceci est mon présent. Ceci est mon monde.

NOTE : 5/5

Publicités

5 thoughts on “Flora Banks – Emily Barr”

    1. Sincèrement il l’est ! Pour une fois qu’un livre pour « ado/jeunes adultes » ne prend pas sa cible pour des bébés.. Franchement, fonce 🙂 Si tu le lis n’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s