phobos - les mots d'arva
Bonne lecture, Chroniques livresques

Phobos – Victor Dixen

Résultat de recherche d'images pour "phobos livre"Phobos
Victor Dixen
Edition Robert Laffont – Collection R
2015 • 17,90€
Voir la dispo sur Librairiesindependantes.com
SF • YA • Romance

Résumé :
SIX PRÉTENDANTES. SIX PRÉTENDANTS. SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER. L’ÉTERNITÉ POUR S’AIMER.
ILS VEULENT MARQUER L’HISTOIRE AVEC UN GRAND H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
ELLE VEUT TROUVER L’AMOUR AVEC UN GRAND A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.

bonne lecture les mots d'arva3,5/5

Mon avis :
Après en avoir énormément entendu parler sur la blogo, et suite à ma lecture exceptionnelle d’Illuminae – Dossier Gemina – 02, j’avais besoin d’espace, d’étoiles et de galaxies. J’ai donc ouvert le premier tome de la saga Phobos. Et… c’est à la fois une déception et une bonne lecture. ON SE CALME, POSEZ CES FLINGUES.. Je m’explique..

Pourquoi une bonne lecture ?
Tout d’abord, l’intrigue. L’histoire de Phobos se base dans un temps alternatif (peut-être pas tant que alternatif que ça…) durant lequel les Etats-Unis sont dirigés par un gouvernement ultra-libéral. En d’autres termes, les institutions publiques ont été vendues à des organismes privés pour renflouer les caisses de l’Etat. Ce fut le cas pour la NASA, la célèbre agence spatiale. Cette dernière a été rachetée par Atlas, un fond privé, qui décide de rentabiliser le projet d’envoyer des humains sur Mars. Comment ? La télé-réalité. Et là, on touche une réflexion assez poussée sur le pouvoir de manipulation des masses par les médias. D’ailleurs, l’écriture même de ce livre a quelque chose de très cinématographique, car les chapitres se déroulant dans le vaisseau ont pour intitulé « CHAMPS », ceux se déroulant sur terre, aux côtés de l’équipe de montage débutent par l’intitulé « CONTRE-CHAMPS ». On a une vraie impression que la « caméra » de l’histoire tourne autour de différents focus, et c’est, je trouve, une superbe mise en abyme !
Mais revenons à l’histoire… Cette fameuse télé-réalité filme h24 et 7/7j les « prétendants » qui se rencontrent chaque semaine dans un sas du vaisseau Cupido, et qui, à la fin du voyage, devront se choisir pour repeupler Mars (mariage et bébés à profusion. YOU-OUH). 75% de l’humanité (ça commence à faire du monde..) regarde en direct cette émission. Et à la tête de ce programme, on a Serena McBee, une femme d’affaire manipulatrice extrêmement bien traitée par l’auteur. J’ai adoré ce personnage, tout en le détestant au plus au point. Elle est prête à tout, elle est très intelligente et manipule tout le monde pour arriver à ses fins. C’est un élément clé du récit qui pimente le tout et rend ce programme si populaire et pourtant tellement malsain..

giphy (1)

 

Pourquoi une déception ?
J’ai sincèrement beaucoup aimé les premières pages de Phobos. Voir l’intrigue se mettre en place, assister au départ pour Mars, l’introduction des différents personnages et caractères… Mais ça n’a pas duré. Tout s’est ralenti, l’enchaînement des speed-dating tire en longueur, et des passages qui pourraient être super intéressants sont passés sous silence. Je pense notamment à Léonor qui, d’un coup d’un seul, tombe amoureuse d’un des prétendants, alors que le lecteur n’a rien vu de son cheminement. Ou trop peu. ARG ! Mais bon, je suis peut être moi-même devenue victime d’une envie, d’une besoin de tout voir, tout savoir, tout entendre.. Bien ouèj Victor Dixen ! Il n’empêche que les longues déclarations d’amour n’ont pas fonctionné avec moi, et j’ai levé les yeux au ciel de nombreuses fois. Je n’ai rien contre les déclarations d’amour un peu gnangnan (il y en a même que j’adore), mais là, juste, non..

giphy

 

Mais ?…
Je reste tout de même très curieuse de connaitre la suite de cette histoire, car l’intrigue prend finalement sont envol dans les 50 dernières pages, et quel retournement de situation ! Et puis, Leonor est tout de même assez intéressante et peut se développer de manière assez cool, de même pour certains des autres personnages. Du coup, je mets un peu cette saga de côté, mais je pense lire le tome 2 au bord de la piscine cet été 😀

Avez-vous lu cette saga ? Elle vous tente ?
phobos - les mots d'arva

Publicités

2 thoughts on “Phobos – Victor Dixen”

  1. Comme toi, j’ai trouvé qu’on allait un peu vite en besogne ! Mais j’ai bien aimé les autours de ces speed dating et je suis suffisamment intriguée pour avoir envie de savoir la suite !
    Kin

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s