Cinéma

WONDER WOMAN – Review

wonder woman les mots d'arva

De Patty Jenkins
Avec Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen
Genres Action, Aventure, Fantastique
Film américain

 

De quoi ça parle ?
C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

Un film qui aurait pu être une bombe !

Alors, oui. Je suis allée voir Wonder Woman au cinéma ce week-end. Etant une grande fan des films DC et Marvel, et ayant un petit côté féministe hystérique, j’attendais beaucoup de celui-ci. Et, même si j’ai passé un bon moment, j’avoue avoir été un peu déçue.
Voici les 4 points marquants du film, en bien et en moins bien 🙂

1. BON POINT : le casting et le traitement du personnage principal
Gal Gadot est la Wonder Woman PAR-FAITE ! Elle est sublime et crédible dans le rôle de la princesse des Amazones. D’ailleurs, j’ai trouvé que le peuple des femmes guerrières était extrêmement bien incarné à l’écran. Hippolyte, la reine des Amazones, est d’une classe intersidérale, et sa fille Diana (aka Wonder Woman) n’a rien à lui envier. On a affaire ici à une actrice qui a compris le rôle qu’elle avait à jouer : Diana est un personnage candide. Elle n’est jamais partie de son île et ne connait rien au monde des humains, hormis ce qu’elle a pu en lire dans les livres. C’est donc avec un regard neuf qu’elle débarque en pleine Seconde Guerre mondiale, et c’est sa naïveté qui souligne l’absurdité de certains comportements, pensées ou actions des Hommes. Cependant, cette innocence est accompagnée d’une grande force de caractère et d’une franchise brute. Wonder Woman dit ce qu’elle pense, au moment où elle le pense, et renvoie les hommes (avec un petit h) à leur place. C’EST BIEN DIANA IL FAUT LES TENIR PAR LES COU*LLES ! Un film de super héro avec une touche de féminisme ça fait du bien !

giphy (1).gif

2. MAUVAIS POINT : le casting (oui, encore) et le traitement des personnages secondaires
Alors là, je suis désolée, mais non. Remus Lupin en général de guerre anglais, ça passe pas.
Et puis sans spoiler, l’incarnation du « méchant » (qui est quand même censé être Arès, le dieu de la guerre, un P*TAIN DE DANGER AMBULANT) est plus ridicule que flippante (#lamoustache). Je n’ai pas senti le danger qui était censé accompagner cette figure du mal, et c’est franchement dommage. Je ne suis pas forcément fan des films qui dérivent sur le plan « combat des dieux », mais alors en plus quand c’est mal fait, ça ne passe pas.
Le personnage de Steve Trevor est pas mal, mais sans plus. Un rôle vu et revu, dommage.
Les méchants nazis sont de méchants nazis.
Les alliés sont de gentils alliés.
Vouala.

3. MAUVAIS POINT : l’esthétique du film
OK, ça va, on est pas devant un film d’auteur, mais un blockbuster de divertissement. Mais quand même. J’ai eu l’impression de voir un remake cheap des scènes basiques qu’on retrouve dans toutes les productions de ce type (#lamotodanslaforêt). Là encore, dommage. J’admets que la première partie a une esthétique très colorée, vive et dynamique. Mais dès qu’on quitte l’île des Amazones, on se retrouve dans une sorte de brouillard constant bleu/gris sans aucune âme. Je comprends tout à fait que cela serve à l’intrigue et au contexte de guerre mondiale, et que ce soit devenu la touche des films DC, mais je n’ai pas accroché. (bon point cependant pour la chorégraphie des scènes de combat !)

4. BON POINT : l’intrigue
Bon, c’est pas le film du siècle, et j’avais plus ou moins anticipé la majeure partie des retournements de situation. Mais ça reste bien mené. On ne s’ennuie pas, les dialogues sont plutôt bien écrits (surtout quand Diana ouvre la bouche ❤ ). Et puis l’histoire porte un message (certes un peu niais, mais présent tout de même). Ce n’est pas juste un film sur un nana BADASS qui pète les dents de tout le monde. C’est aussi et surtout un film sur la responsabilité et la tolérance. Car, finalement, chacun a une part d’ombre et de lumière, et il faut savoir faire avec et agir en conséquence. Nous sommes tous responsables de nos actes.

E N _ B R E F !
Allez voir ce film si vous aimez les films de super héros, les héroïnes BADASS, l’action, et la symboliques des luttes de pouvoir homme/femme, Homme/dieux, dieux/dieux.
Passez votre chemin si les fins prévisibles (et un peu clichées) vous agacent.

Les films auxquels Wonder Woman m’a fait penser (à la demande de certains, je développe tout ça en dessus des affiches. ATTENTION CA SPOIL 🙂 ):

Pourquoi l’Atlantide ?
Parce que le mythe de l’Atlantide et l’île des Amazones font références à plus ou moins la même chose : un endroit de la Terre mis à part du reste du monde, un peuple protégé par les dieux anciens qui vit en harmonie jusqu’à l’arrivée d’un élément extérieur (Milo dans le film de Disney, Steve dans celui de DC). Après l’arrivée de cet élément perturbateur, les habitants de ces deux îles ne peuvent plus faire comme s’ils étaient seuls au monde. Ils doivent s’impliquer et sortir de leur parenthèse temporelle. D’autant plus qu’ils peuvent améliorer l’Humanité en y participant. Un rappel que chaque personne sur Terre est responsable de la marche du monde (et c’est d’ailleurs pour ça que Diana dans Wonder Woman et Kida dans l’Atlantide choisissent de partir 🙂 )

Pourquoi Le Cinquième élément ?
ATTENTION, ce paragraphe spoile la fin des deux films.
Vraiment.
SPOIL SPOIL SPOIL.
A la fin de Wonder Woman, lorsque Diana affronte Arès, le dieu de la guerre lui dit qu’ils pourraient, tous les deux, reconstruire le monde sans les humains. Car il n’a fait que leur souffler les idées, et ce sont eux, par leur libre arbitre, qui ont choisi de les mettre en application. Arès en vient à demande à Diana si les humains méritent réellement d’être sauvés. S’ils méritent réellement sa protection. Gros moment de doute de la part de Wonder Woman. Qui finit par trancher : oui, les humains méritent de vivre, car chacun a une part d’ombre et de lumière, et qu’ils sont capable de s’entretuer mais également de s’aimer (l’amour sauvera le monde blablabla). Et je dois avouer que cette scène et les questions qu’elle soulève m’a beaucoup fait penser au film de Luc Besson, lorsque Leeloo refuse de sauver l’Humanité, car elle a vu trop de souffrance, trop de guerres et d’autodestruction. C’est finalement l’amour de Korben Dallas (incarné à l’écran par le fabuleux Bruce Willis) qui fera changer d’avis la belle rousse. voili voilou 😀

Publicités

24 thoughts on “WONDER WOMAN – Review”

  1. Super article ! Je suis d’accord avec toi sur tous les points, surtout sur les « méchants »… Qui ont franchement pas dû effrayer grand monde x)
    C’est dommage que tu ne developpe pas pourquoi le film te fais penser au Cinquième Élément et Atlantide (bon là sûrement pour une l’île perdu, cachée aux Hommes ?), ça aurait été grave intéressant 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire 😀 et oui, trop déçue des méchants.. Quand tu vois ce qu’ils ont réussi à faire pour l’Épouvantail dans Batman ou même le Joker ! Ca, c’était du méchant de haut vol !
      Et je voulais développer mais ça m’aurait amenée sur le chemin du spoil 😦 mais je développerait avec plaisir, il faudra juste surligner du coup 😛 (je ferai ça dans la soirée ^^)

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ces explications ! Et en effet, j’avais pas du tout fait le rapprochement entre la fin du cinquième élément et la fin de WW. Alors que j’ai vu ce film des centaines de fois ! Et pourtant c’est assez flagrant 🙂

        Aimé par 1 personne

  2. J’ai, comme toi, bien aimé ce film. Alors c’est vrai que c’est pas mirobolant non plus mais j’ai aussi beaucoup accroché au personnage de Wonder Woman, et j’aime bien ce qu’ils en ont fait.
    Bon le reste parfois c’est pas ouf (et Remus Lupin on le sent venir à 50km) mais c’est un bon divertissement.
    Kara

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne l’ai pas vu mais je suis très contente de lire ton avis. Je serai curieuse de savoir en quoi il t’a fait penser à Atlantide ? Pour le côté héroïne badass ?
    Et Lupin en méchant x) comment imaginer ça ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ma belle 🙂
      J’ai développé mes propos en dessous des affiches (avec un peu de retard, je l’avoue ^^ )
      Et Lupin n’est pas forcément méchant ! C’est juste que c’est plus ou moins un militaire, et j’ai eu un peu de mal de le détacher de l’univers de JK Rowling xD

      Aimé par 1 personne

      1. Je vais lire ça alors 🙂 et je comprends tout à fait ce que tu veux dire en ce qui concerne le fait de sortir Lupin de son rôle dans l’univers d’Harry Potter, j’avoue que c’est pas simple ^^

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s